Présentation du Projet « 32 quadrisaïeux et leurs collatéraux »

Marion Monville sur son blog magenea.com a eu l’idée géniale de s’assurer qu’elle avait en sa possession tous les éléments généalogiques possibles (actes, dates, lieux, profession, famille, etc.)  sur ses 16 trisaïeux (ses arrière-arrière-grands-parents, c’est-à-dire les grands-parents de ses grands-parents).

Elle s’est attachée à trouver le maximum de renseignements sur eux afin de reconstituer ce qu’a été leur vie, presque comme si nous les avions connus.

Aussi, ce projet a été l’occasion, article après article, de redécouvrir ses seize trisaïeux. Une fois par semaine, elle a donc publié un billet avec le hashtag #16AAGP sur Twitter.

Vous retrouverez l’ensemble de ses 16 billets en cliquant sur le lien ci-après : http://magenea.com/category/rdv-genealogiques/16aagp/

 

L’idée était trop bonne pour que je ne m’en inspire pas. Mais dans le même temps j’avais déjà commencé à vouloir chercher les collatéraux (frères, cousins, etc.) de pas mal d’ancêtres. Car retrouver le cercle familial, le cercle proche de nos ancêtres nous permet de comprendre dans quel milieu ils évoluaient, quels étaient les liens intimes, les relations plus éloignées voire inexistantes entre certains membres de la famille et donc de se rendre compte de ce qu’était véritablement leur vie. Lorsqu’on a cette idée-là en tête et non plus seulement de trouver des noms dans son arbre, alors c’est à ce moment-là que l’on cherche ce qu’on appelle les collatéraux.

Je me suis donc dit que j’allais combiner les deux projets. Ce qui a donné ce projet de « 32 quadrisaïeux et leurs collatéraux » #32QC

 

Je vais donc prendre comme appui chacun des mes trente-deux arrière-arrière-arrière-grands-parents (ce sont les arrières-grands-parents de mes grands-parents) pour faire le point sur leurs frères et soeurs et la descendance de tout ce petit monde-là.

 

Ainsi régulièrement, je publierai les résultats de mes recherches et

1.vous pourrez me dire si vous faites partie de mes cousins ou non.

Peut-être que nous découvrirons que nous sommes cousins 🙂

 

2.Vous pourrez également voir à quel stade de mes enquêtes je suis car toutes les questions ne sont pas résolues et vous pourrez vous apercevoir -pour ceux qui ne connaissent pas- ce qu’est une véritable recherche généalogique et quelles sont les questions que l’on se pose, car vous vous rendrez compte que de nombreuses questions restent en suspens, et parfois elles le restent longtemps avant de trouver la réponse.

Dans le prochain article du projet 32QC je vous exposerai le détail de mes recherches, les obstacles que j’ai rencontrés, l’avancée de mon enquête à travers le temps, les faits marquants et les questions que je me pose encore sur mon premier quadrisaïeul, Emile DEVEZE

Pour patienter, voici ce que cela commence à donner :

 

image collatéraux DEVEZE

2 commentaires

  1. Murielle Mestreau Répondre

    Bonsoir Stanislas,
    Très bonne idée de nouveau challenge.
    Jeanne DEVÈZE est née le 14.08.1911 à Bordeaux (acte n°646 page 131 -2è section).
    Elle épouse Georges ROUSSE le 09.07.1947 et elle décède le 01.01.2005 à Bègles.
    Bonne chance pour la suite.
    @Girondegenea (Murielle)

    • Stanislas Auteur de l’articleRépondre

      Merci beaucoup Murielle 🙂
      Oui j’ai bien connu mon arrière-grande-tante.
      Nous l’appelions affectueusement « tantine Jeanne » et je lui rendais souvent visite étant jeune.
      Elle vivait avec mon arrière-grand-père les dix dernières années de sa vie.

      Une petite question :
      Vous avez cherché l’acte pour compléter le schéma ? Et dans ce cas, c’est très gentil à vous.
      OU
      Vous aviez déjà l’acte pour une tout autre raison ? Un lien vous unirait-il avec Jeanne DEVEZE ?

      Encore merci et à bientôt 😉

      Stanislas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.