LES ANTILLES. Episode Pilote.


Aujourd’hui j’aimerais innover et commencer une série d’articles sur l’aventure antillaise de nos ancêtres. Un mariage illustre particulièrement cette aventure. Il s’agit du mariage de Maxime BONNEVILLE et de Marthe NESTY. Nous sommes en 1900.

 

 

Aventure antillaise

Les origines exactes de chaque branche ascendante du couple BONNEVILLE / NESTY

 

 

Maxime BONNEVILLE

 

Maxime Marie Jules BONNEVILLE
N° Sosa :
Voir l arbre
Père :
Mère :

 

Maxime est issu d’une famille du Nord de la France implantée depuis le début du XIXe siècle à Marie-Galante (île rattachée administrativement à la Guadeloupe).
Mais son père, Jules BONNEVILLE, décide de s’installer à Fort-de-France, en Martinique. Pour le travail? Pour l’amour? L’histoire, ici, ne le dit pas. Ceci dit, le fait est assez rare pour le relever. La raison devait être assez forte pour dépasser les antagonismes qui caractérisent les deux îles à l’époque.
Dans tous les cas, Jules BONNEVILLE fut caissier à la Banque de la Martinique puis employé à la Compagnie Générale Transatlantique, à Fort-de-France. Il se maria dans cette même ville avec une martiniquaise, Lucie DUVAL.

Maxime nait donc à Fort-de-France.
A 25 ans, nous le retrouvons à Paris. Il est alors étudiant en médecine. Nous venons de rentrer dans un siècle nouveau. Nous sommes en 1900.

 

 

Marthe NESTY

 

Marthe Marie Louise Joséphine NESTY
N° Sosa :
Voir l arbre
Père :
Mère :

 

Marthe vient d’une famille depuis longtemps implantée en Guadeloupe. Principalement à Basse-Terre. A l’exception des premiers NESTY guadeloupéens qui habitaient Marie-Galante en 1750.

Du côté de sa mère (Louise COMON), ses ayeuls sont arrivés de Bordeaux ou de Marseille dès le XVIIe siècle.

Aussi, en 1900, cela fait bien longtemps que la famille de Marthe n’a de lien avec la métropole. Depuis plus de deux siècles pour les COMON. Depuis toujours pour les NESTY car cette famille a été naturalisée française en 1777 et n’a donc jamais été en France métropolitaine. Promis, je vous raconterai leur histoire.

Et pourtant, après le décès du père de Marthe (Georges NESTY),  sa veuve embarque ses enfants pour Paris. En 1900 donc, Marthe est à Paris.

 

C’est à partir de ce mariage que nous allons remonter le temps dans les prochains épisodes. Ces épisodes formeront la Saison 1 « L’aventure antillaise ».

Mais ce mariage, même s’il marque la fin de l’aventure antillaise, ne marque pas la fin de l’aventure ultra-marine. A partir de ce mariage et sur trois générations, l’aventure continue en Indochine, ce qui constituera la Saison 2 « L’aventure asiatique ».

Là-bas, leurs descendants seront amenés à cotoyer des familles françaises imprégnées d’aventures ultra-marines. Leur fille se maria avec l’un de ses membres. Nous parlerons donc de cette famille dans la Saison 3 « L’aventure en Océan Indien ». 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “LES ANTILLES. Episode Pilote.